samedi 14 avril 2012

Walking dead, tome 14 : Piégés ! - Robert Kirkman

Quatrième de couverture :
A la suite de la tragédie qui vient tout juste d’ébranler la tranquille communauté d’Alexandria, Douglas Monroe cède sa place de leader à Rick. Son sang-froid, son sens de l'organisation et sa lucidité durant l’agression du groupe de maraudeurs a effectivement prouvé à tous sa capacité à faire face aux situations extrêmes. Reste que les coups de feu échangés semblent avoir attiré l’attention à des kilomètres à la ronde.
C'est la fin d'une upotie. Il n'y aura pas de retour à une vie normale... Mais fallait-il en douter ? Après une brève accalmie, Kirkman et Adlard plonge à nouveau leurs personnages dans l'enfer de la survie à tout prix.

Oeuvre fondatrice du genre en bande dessinée, Walking Dead s'impose par sa qualité d'écriture et son attention portée aux relations entre les personnages de cette incroyable aventure humaine. En effet, au-delà des scènes où apparaît la menace des morts-vivants, les auteurs nous entraînent dans un récit où la survie est l'affaire de tous les instants, et où la moindre erreur peut s'avérer fatale...

Mon avis :
J'ai enchaîné ma lecture du tome 14 tout de suite après le tome 13. Dans ce dernier, on approfondissait les membres de la nouvelle communauté où se sont installés Rick et son équipe. Le tome 14 est moins orienté sur les personnages et plus sur la survie au milieu des zombies. Comme le titre l'indique, ils sont piégés à l'intérieur des murs d'enceinte, encerclés par des zombies. On retrouve dans ce tome ce qui pour moi a fait le succès de cette série, ce sentiment d'angoisse permanente, la présence oppressante des zombies qui rodent, l'incertitude quant à l'avenir de Rick et de son équipe. Il y a de nouveau pas mal de combats au suspens toujours aussi soutenu.

Dans une première partie, l'auteur resitue adroitement qui est en couple avec qui, ou qui tient à qui dans la communauté, que ce soit un amant, un ami ou un enfant. Du coup quand le danger est là, on se met à la place des personnages, et on tremble avec eux lorsqu'ils se font du souci pour leur être cher, parfois la seule attache qui les motive à survivre malgré tout dans ce monde de tous les dangers.

Voilà je n'en dirai pas plus car c'est dur de parler de ce tome sans trop en dévoiler. Mais ce qui est sur c'est que les zombies sont de retour, que du coup j'ai trouvé ce tome très prenant, et que vu le cliffhanger de la fin, j'ai hâte de lire le tome 15, alors que depuis quelque temps, cela ne me gênait pas de patienter entre les tomes.

Je vais compter ce tome pour le challenge Fin du monde et ainsi atteindre le niveau Hiver nucléaire. Mais ça ne va pas m'empêcher de continuer à lire des oeuvres post-apocalyptique d'ici décembre 2012

Impression :

Auteur : Robert Kirkman (Etats-Unis - 1978)
Editeur : Delcourt
Parution : septembre 2011
Titre original : No Way Out
Format : comics
Pages : 138

Aucun commentaire:

Publier un commentaire